Où pratiquer

La FFFL est reconnue par

International Floorball Federation

Vous êtes ici : Accueil » Sélections » Senior Hommes

WFCQ18 - Le capitaine montre la voie

Fournisseur officiel


Partenaires Sélection


Partenaire Media


26 janvier 2018

La semaine de qualification à la CdM 2018 vous est présentée par nos partenaires Sélection : UNIHOC, LEGENi, amiltone et AC2000.

Capitaine de la Sélection, Manaüre RUSSO-MENDOZA nous racconte comment il vit cette 14ème année avec la Sélection nationale et qu’est-ce qu’il le rend plus motivé que jamais.

FFFL : Le début du tournoi de qualification à Nitra approche, les entraînements s’intensifient. Comment t’es-tu préparé pendant ces dernières semaines ?
MRM : La préparation s’est intensifiée depuis l’International de France à Amiens avec un programme physique spécifique. Notre calendrier avec mon club nous a permis de jouer des matchs intenses deux semaines avant le tournoi. Cela a constitué une bonne répétition pour une compétition dont l’intensité sera encore bien plus grande à Nitra.

FFFL : Comme capitaine de l’équipe, tu couvres un rôle de leader et tu es appelé à mettre ton expérience au profit des joueurs plus jeunes. Comment envisages-tu la relation avec tes coéquipiers ?
MRM : Ce rôle est très important. Avec quelques joueurs de l’effectif, nous avons maintenant vécu plusieurs campagnes qualificatives. Nous savons à quel point cet enchaînement de matchs est une épreuve en soit, surtout face à des adversaires réputés plus forts que nous. Sur ce cycle, plus de dix des vingt joueurs qui composent la sélection effectueront leur première compétition internationale. À moi et aux "anciens" de transmettre cette expérience à ce groupe fortement rajeuni depuis deux ans. L’envie de se dépasser sera le mot clé pour cette campagne. Mon rôle sera de transmettre cette envie de progresser et d’apprendre en donnant le meilleur de soi dans la difficulté.

FFFL : Après bientôt 14 ans en Sélection, qu’est-ce qui à changé le plus pour toi et... qu’est-ce qui n’a pas changé du tout ?
MRM : Il y a 14 ans, on jouait des équipes de notre niveau avec lesquelles tous les matchs étaient serrés. Le système de divisions pour les championnats du monde rendait quasiment impossible de se confronter à ce qu’était le floorball de haut niveau. Depuis les qualifications à Munster (Allemagne) en 2012, le système à totalement changé. On peut maintenant rencontrer des nations du top 10 mondial, chose qui était totalement impensable par le passé. On mesure le fossé qui nous sépare des grandes nations. Ce qui n’a pas beaucoup changé c’est cet écart avec les nations de floorball. Au contraire, même si on a nécessairement progressé, il semble qu’en face cela progresse encore plus vite. On a des générations de jeunes joueurs qui arrivent avec des potentiels énormes. Il serait souhaitable qu’une diaspora vers des championnats de meilleur standing puisse commencer pour nos meilleurs éléments à l’instar de la Slovaquie. En effet, c’est la nation qui a eu la meilleure progression sur ces 14 ans que j’ai passé en Sélection nationale française. C’est une équipe qui nous était largement inférieure à mes premiers championnats du mondes en 2004. Ils sont maintenant aux portes des huit meilleures équipe avec trois-quart de leurs joueurs en sélection qui ont été formés au pays mais qui jouent maintenant dans les meilleurs clubs d’Extraligue Tchèque (et même en Suisse et en Suède) avec des rôles importants dans ces équipes (et la comparaison est la même pour eux chez les femmes). J’espère que les futurs joueurs d’une Sélection nationale française pourront avoir cette chance de jouer dans les meilleurs clubs un jour.

#TousBleus


Copyright © FFFL 2006-2018 Certains droits réservés CC BY-NC-ND 3.0.
Site développé sous SPIP 2.1.26
RSS
Mentions légales